EFG

Direktlink:
Inhalt; Accesskey: 2 |Hauptnavigation; Accesskey: 3 |Servicenavigation; Accesskey: 4

Kansallinen audiovisuaalinen arkisto (Helsinki)

>> www.kava.fi Les Archives finlandaises du film ont été fondées en 1957 avec un statut privé. L’année suivante, l’institution devient membre de la Fédération Internationale des Archives du Film (FIAF).

En 1979, les Archives deviennent un organisme public dépendant du Ministère de l’Education. Le 1er janvier 2008, leurs attributions sont étendues à l’archivage des supports radiophoniques et télévisés. Elles sont parallèlement rebaptisées les Archives audiovisuelles nationales.
 
Les Archives audiovisuelles nationales s’attachent principalement à acquérir, préserver et restaurer le patrimoine audiovisuel finlandais, à promouvoir la culture cinématographique et audiovisuelle en général ainsi qu’à projeter des films d’art, d’histoire, etc.
 
Depuis 1984, l’introduction du dépôt légal a permis aux Archives de couvrir l’ensemble de la production cinématographique nationale, quel que soit le genre ou le format. L’ancien patrimoine cinématographique encore existant a été transmis dans sa quasi-totalité aux bons soins des Archives sur la base du volontariat.
 
Grâce au travail systématique de conservation, plus de 90 % de l’ensemble des longs métrages finlandais existent encore aujourd’hui. Les Archives disposent également d’une collection exhaustive de films autres que des longs métrages. La collection Suomi-Filmi de 1919 à 1965 en est un riche exemple. Cette collection est réputée inclure environ 70 % de la production finlandaise de films documentaires et de courts-métrages de l’époque. Les films ont d’autant plus de valeur qu’ils restent en grande partie dans leur contexte et appartiennent à une série, comme par exemple les films d’actualités. Les Archives audiovisuelles nationales détiennent tous les droits non télévisuels sur la collection Suomi-Filmi qui inclut les films d’actualités finlandais « Finlandia-katsaukset » n°1 à 700. Ces films peuvent être exploités à leur discrétion.